Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog

  • FERMETURE DU BLOG LYSAO

    FERMETURE DU BLOG LYSAO

     

    Avec 400 articles, 277 commentaires et ses plus de 10 ans d’existence, il est temps de conclure l’histoire du blog Lysao. Partie d’une histoire, celle de mes débuts personnels dans la critique, inspirés par les lectures du magazine Studio à la revue Positif, proches pendant un temps des avis du Masque et la Plume, puis traversés par mes découvertes techniques en montage vidéo comme de celles théoriques en recherche cinématographique. Mais le temps vient à manquer, et des choix doivent être faits. Cette année 2017, seuls trois films furent chroniqués sur Lysao, et la décision de cesser l’écriture provoqua certes un pincement au cœur, mais également un soulagement. Il faut le répéter, tenir un blog, chroniquer les films est un travail certes tenu par la passion, mais aussi bénévole et de longue haleine, fait sur les soirées et les week-ends.

     

    Le blog se clôt sur la beauté du film phénomène de 2017, réalisé par Robin Campillo. 120 Battements par minute ferme donc la porte ouverte en décembre 2007 par Les Enfants du Paradis. Deux films français unis, suite au hasard, par leurs thèmes de l’intime au sein du collectif, du drame amoureux, et par leurs impressionnantes scènes de parades à Paris (oui, le carnaval vs la gay pride). Du réalisme poétique de Carné au réalisme romanesque de Campillo, donc. On ne pouvait rêver mieux comme parenthèses de 10 ans d’écriture, mais aussi d’échanges avec divers blogueurs et passionnés.

     

    Cette histoire n’est que partiellement finie. Car mon second blog, Mirabelle-cerisier, va lui continuer de fleurir sous l’impulsion de mes recherches sur les cultures asiatiques. Et, entre un délicat film japonais et un badass thriller sud-coréen, je trouverai le temps d’explorer les œuvres d’autres pays qui seront de temps en temps, selon le temps et l’envie, chroniqués dans une rubrique « OEUVRES D'AILLEURS » sur ce second blog. Déjà, vous pourrez y retrouver la première pierre française avec la critique de 120BPM. Le traditionnel top 10 de fin d’année y fera aussi son nid en décembre prochain. Une porte se referme, une autre s’ouvre…

     

    L’aventure continue donc sur http://mirabelle-cerisier.hautetfort.com

     

    Un immense merci à tous les visiteurs de ce blog !

  • Nécessité de l'illusion

    Après les attentats du vendredi 13 novembre.

     

    Difficile de trouver des mots pour qualifier la terreur ressentie vendredi dernier, et la flopée d'émotions au cours du week-end, se succédant aussi vite que les débats, les articles, les témoignages, les tweets et les posts. A défaut, mais pas à contrecoeur, on se tourne vers les évidences, vers nos connaissances. Après l'effroi, on revient à nos amis, nos proches, on retourne à la source des sentiments réconfortants ; une illusion peut-être, dressée de manière fragile pour tenter d'éviter ce fait que rien ne sera plus comme avant. On l'évitait, jusqu'à ce que la proximité nous éclate en pleine figure, car le quotidien se transforme en probabilité du risque, les rues sont soudain celles d'à-coté, les noms et les visages des victimes nous semblent familiers, nous ressemblent.

     

    Retourner à d'autres mots. Ici, ceux de la modeste ambition de ce blog, où s'embrasse encore plus la passion du cinéma, et la tentative de saisir des cultures, qu'elles soient françaises ou étrangères, par la compréhension et l'analyse de leur sensibilité.

    Cette volonté cinéphile n'est-elle pas aussi une illusion, celle du pouvoir de réconfort des films, de l'émotion d'un grand écran protecteur, du plaisir de la remémoration et de la réflexion de nos souvenirs de spectateur ? Probablement. Mais l'illusion ne devrait-elle pas nous aider à tenir ? Ne devrait-elle pas nous incliner au calme, à l'apaisement et à la générosité ? Car, dans notre quotidien nécessairement bouleversé, qui va devoir se remettre en question, dans son engagement et par-dessus dans sa lucidité face aux amalgames, aux récupérations politiques, à l'emballement d'une haine inacceptable, nous aurons besoin plus que tout de ces espaces d'illusions. Et leur fragilité ne les rendra que plus précieux, plus forts.

     

  • Meilleurs voeux pour 2014

    UNE BONNE ANNÉE SUR LYSAO ET MIRABELLE-CERISIER

    Pour souhaiter la nouvelle année, je remercie bien chaleureusement tous ceux qui sont venus sur les blogs, par hasard ou par conviction, et encore plus ceux qui n'ont pas hésité à y mettre des commentaires. Je ne peux que conseiller les blogs des plus fidèles, tels Toronto film review, Nightswimming (ou Nage nocturne depuis quelques semaines), Dasola, et la Confiserie des livres.

    Pour cette année, Lysao enregistre une moyenne de 2500 visites (avec un pic de 3612 visites en janvier 2013), ce qui est légèrement en baisse par rapport à l'année 2012. En revanche, Mirabelle-cerisier, le second blog consacré à la culture asiatique, a connu une belle envolée sur toute l'année, passant de 600 en janvier 2013 à 1200 visites pour ces derniers mois.

    Le début du mois de janvier laissera bientôt la place au traditionnel Top 10 des films de l'année 2013, d'ici le 5 ou le 6 janvier. La newsletter, laissée en suspens depuis novembre dernier, reprendra au même moment (il est possible de s'y inscrire en envoyant un mail à l'adresse indiquée dans la colonne de gauche). Pour l'heure, arriverons très vite les critiques consacrées à des films encore en salles, en particulier Snowpiercer, La Vie d'Adèle, Frozen, et The Immigrant, d'où le sublime Joaquim Phoenix s'est échappé pour constituer la nouvelle bannière de Lysao. Quant à Mirabelle-cerisier, les plus perspicaces auront remarqué que c'est The Killer qui orne le blog, annonçant d efait une série d'articles sur des films noirs, que ce soit avec John Woo, Akira Kurosawa ou même la dernière réalisation de Jia Zhangke, A Touch of Sin. La sortie du prochain Miyazaki, Kaze Tachinu, le 22 janvier 2014, apportera probablement une touche de légèreté pour débuter la nouvelle année.

    Dans l'attente du Top 10 2013, bonne année 2014 à tous !

    Kaze_Tachinu.png

     

  • Rentrée 2012

    RENTREE 2012

    En ce mois d'août, Lysao a curieusement explosé les records dans le nombre de visites. Peut-être les vacances disposent-elles à plus surfer sur le net, même si l'été n'a pas forcément apporté de véritables bonnes surprises cinématographiques. Les examens de mi-juin, ainsi que de nombreux projets personnels, ont de plus freiné le nombre de posts su ce blog, aussi je tiens à remercier ceux qui continuent de venir fréquemment, et de me soutenir, via Facebook, ou oralement, ou bien encore par leurs commentaires, en particulier Dasola, Louise et Big-Cow (qui a contribué à quelques critiques, comme toujours).

    Ces derniers temps, le mois fut constellé par les sorties habituelles de blockbusters, tel The Dark Knight Rises, décevant pour ma part, alors que le prolifique studio Pixar réussit un beau film d'animation avec Rebelle (critique à venir), histoire aux héroïnes pleines de dynamisme et de courage, réussissant son plus meilleur pari sur la création visuelle et sonore. Je m'en tiens cependant à ces deux films pour l'été, ne pouvant donner d'avis sur les sorties cinématographiques de l'été, ayant été bien peu au cinéma.

    Parallèlement, l'été fut plutôt riche en découverte de DVDs, en particulier dans le domaine de la comédie, en visionnant des films plus ou moins déjà cultes dans ce genre : le sympathique Big Lebowski (Joël et Ethan Coen, bientôt mis à l'honneur à la Cinémathèque) ; le pétillant Good Morning England (Richard Curtis) ; le survolté Scott Pilgrim (Edgar Wright), ou même encore le grinçant Exercice de l'Etat (Pierre Schoeller).

    Parallèlement, le cinéma iranien continue encore et toujours de fasciner, avec le superbe Les Enfants de Belle-Ville, brillant second film d'Asghar Farhadi, prolongeant sa vision de la société et de la réalisation entamés et perfectionnés avec par la suite A propos d'Elly... et Une Séparation. Mais également la découverte d'Au Travers des Oliviers, film de 1994 donnant une fois de plus une nouvelle facette au réalisateur Abbas Kiarostami.

    A venir sur ce blog, de nombreux articles sur de nouveaux films en salles :

    • Rebelle (Mark Andrews et Brenda Chapman)

    • A perdre la raison (Joaquim Lafosse)

    • Camille redouble (Noemie Lvovski)

    • Des Hommes sans Loi (John Hillcoat)

    • Ombline (Stephane Cazes)

    • Le Sommeil d'Or (David Chou)

    • Vous n'avez encore rien vu (Alain Resnais)

    Un programme très français, d'une certaine manière, mais auquel vont probablement s'ajouter d'autres films à venir. Egalement très prochainement, la troisième et dernière partie du regard sur le cinéma iranien ; mais aussi un compte-rendu sur le salon du festival America, grand festival de Vincennes réunissant de grands auteurs américains.

    Et bien, entendu, toujours d'autres nombreux articles sur le second blog Mirabelle-Cerisier consacré à la culture asiatique.

    Très belle rentrée à tous !

  • Nouveau Blog

    J'annonce ici l'ouverture d'un nouveau blog, exclusivement consacré au cinéma asiatique, et élargi à tout ce qui touche à l'animation japonaise, la littérature, le domaine du manga...

    Voici le lien ! http://mirabelle-cerisier.hautetfort.com

     

    N'hésitez pas à y faire un tour et à y laisser des commentaires.

    Tous les articles en rapport avec le cinéma asiatique de Lysao seront dès à présent re-dirigés vers ce blog (c'est déjà le cas pour Detective Dee).

    Bonne lecture !