Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

david ayer

  • Critique des Animaux Fantastiques

    L'obscurité pleine de lumières

     

    LES ANIMAUX FANTASTIQUES (FANTASTIC BEASTS AND WHERE TO FIND THEM) – David Ayer

     

    Nostalgie, nostalgie, quand tu nous tiens... vraiment ? Les Animaux fantastiques est-il, au fond, si nostalgique que cela ? Au contraire d'une franchise culte de science-fiction qui cartonne en s'appuyant sur les ressentis et retours en arrière de ses plus fidèles spectateurs, Fantastic Beasts choisit lui de trancher avec l'univers d'Harry Potter. Nous sommes loin du fonctionnement d'un film par année scolaire, et plus proche de l'aventure ponctuelle ; nous sommes déracinés, loin du château de Poudlard sur la colline, et précipités dans les rues new-yorkaises ; nous sommes téléportés à une époque ancienne, où la magie vit ses derniers de liberté, voire de libertinage. Fantastic Beasts, par les nombreuses allusions à la prohibition, se fait contrepied d'Harry Potter par ce qu'il autorise de nouveau, par ce qu'il transgresse des règles, encore inexistantes, du monde de la magie.

     

    Lire la suite